Nicolas et Nicolas

2 04 2010

Nicolas hulot et Nicolas Sarkozy

Nicolas hulot et Nicolas Sarkozy

trouvée ici.

en direct le jeudi 8 avril à 9h30.

Grenelle : Nicolas Hulot sort par la porte et revient par la fenêtre

Lundi, sa fondation annonce son retrait des discussions après l’abandon de la taxe carbone. Vendredi, il réhabilite le gouvernement. La suite
Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 02/04/2010 | 18H08
à tous les gens qui me demandet si je ne me trompe pas de cible, voici un extrait de ces déclaration paru dans rue89:

« J’ai eu une longue et franche discussion hier [jeudi, ndlr] soir avec Jean-Louis Borloo, qui considère que nos inquiétudes ne sont pas fondées, et qui rappelle à juste titre qu’il ne faut surtout pas tomber dans le travers qui consiste à dire que le Grenelle n’a servi à rien. »

bon et bien j’y tombe pour lui: le « grenelle » n’a servi à rien!!!( et puis on ira à Neuilly voir si le maire…)

la prime à la casse, elle par contre, a relancé l’industrie automobile…

« Déjà en Europe, la France est devenue leader en matière de logement, de transport… Il y a une commission sur l’environnement à l’Assemblée, le Conseil économique et social est devenu environnemental. »

là, c’est du lourd: Moniseur Hulot nous clame son amour de la technocratie, qui a démontré son inénarrable efficacité tout au long de la cinquième République, c’est sur.

« Vous ne m’entendrez pas dire que le président de la République n’a rien fait. Il a été offensif à Copenhague. Et sur le Grenelle, il a tenu la plupart des engagements qu’il a pris. »

comment il a été trop offensif sur Copenhague!!! il a notamment insisté pour qu’on… considère le nucléaire comme une énergie écolo. du lourd on vous dit!!!
Yannick Jadot résume bien ma pensée:

« Hulot avait été le seul à soutenir la taxe carbone à la mode Sarkozy alors que les écolos la trouvaient inefficace sur le plan environnemental et injuste sur le plan social. »

voilà!

comme a son habitude, Hulot sert la soupe à la droite, joue le jeu des puissants contre la planète et le peuple.

mais quelle époque on vit?

bien @ vous,

nicogé

PS: reste une solution pour les asso écolo: fuir!!! comme Sortir du nucléaire par exemple, qui ne participe pas à cette mascarade.





à Copenhague, l’arnaque bas son plein.

14 12 2009

on est revenu longuement sur le sommet de l’OTAN à Strasbourg, surtout Tjark qui l’a vécu chez lui. (petit message perso: je pense à toi, mec.)

et voilà que ça recommence.

«Ça va se finir comme hier, ils vont arrêter tout le monde»

REPORTAGE

Dans la capitale danoise où se tient le sommet sur le Climat, les militants pacifistes s’insurgent contre les pratiques policières et les interpellations arbitraires. Nouvel exemple dimanche midi, lors d’une manifestation qui rassemblait 300 personnes tout au plus. 

Lors de la manifestation ce midi, dans les rues de Copenhague.

la suite sur libé.fr

alors oui, forcément, c’est vrai, d’importantes chose se jouent là-bas: on le voit avec ce fameux retour du nucléaire sur la table, pourtant exclu à Kyoto.

grâce à la compensation carbone (immonde) et au lobby du nucléaire (dangereux), les pays riches pourront continuer à polluer, en compensation des technologies nucléaires qu’ils auront « fourni » (sic) aux autres pays, si cette énergie est considéré comme bénéfique à la réduction des gaz à effet de serre!!! on croit rêver!!!

mais oui, c’est aussi une mascarade: faut-il donc s »inscrire dans la démarche, y prêter attention?

franchement, comment espérer quoi que ce soit de positif pour l’avenir du monde quand les choses se déroulent dans la violence et le déni de démocratie, la haine du peuple et la technocratie la plus arrogante?

on aura tout vu: la re-centralisation de la France, la Constitution européenne adopté contre l’avis des peuples, et les gouvernants qui tapent dasn le tas via la police pour notre bien.

on vit une bien triste époque.

mais grâce à nous, demain, tout ira mieux.

sortons du capitalisme, c’est « notre seule chance« !!! 😉

bien @ vous,

nicogé





« Don’t nuke the climate »: vite, sortons du nucléaire!!!

13 12 2009

alors qu’il faudrait TOUT faire pour sortir du nucléaire, la mascarade annoncée à Coppenhague va-t-elle faire rentrer le loup sans qu’il n’ait même jamais montré patte verte?

mobilisons-nous pour que cela n’arrive jamais!

après, on peut toujours s’interroger sur l’efficacité de ce type d’action, et sur le fait même d’aller à Copenhague ou pas, c’est sûr…

non au nucléaire!

non au nucléaire!

Action internationale sur la Petite Sirène de Copenhague contre l’inclusion du nucléaire dans le deal climatique

Communiqué de presse du Réseau « Sortir du nucléaire »

ACTION SYMBOLIQUE « DON’T NUKE THE CLIMATE »

A COPENHAGUE SUR LA PETITE SIRENE

Le nucléaire masque les vraies solutions à la crise climatique


Copenhague, le 10 décembre 2009 – Le Réseau « Sortir du nucléaire » et ses partenaires internationaux (italien, russe, américain, allemand, danois, hollandais…) [1] de la campagne « Don’t Nuke the Climate ! » ont mené une action symbolique ce midi pour dénoncer la tentative du nucléaire d’utiliser la crise climatique pour assurer sa survie. Les représentants des associations ont « masqué » la Petite Sirène, monument national danois, pour dénoncer le danger de cette industrie, mais aussi pour rappeler qu’en réalité le nucléaire entrave la lutte contre le changement climatique en masquant les vraies solutions. Recourir à l’atome dans cette lutte serait donc parfaitement contreproductif en plus d’être dangereux.

> Suite du communiqué de presse après la photo.

la Petite Sirène contre le nucléaire

la Petite Sirène contre le nucléaire

Lors du Sommet de Copenhague, les décideurs ont non seulement le devoir de parvenir à un accord ambitieux sur le climat, mais aussi de refuser les « fausses bonnes solutions ». Or, lors de la session de négociations à Bangkok au mois d’octobre 2009, le nucléaire, pourtant exclu à juste titre des mécanismes du Protocole de Kyoto, a refait surface.

De nombreux pays, dont la France, souhaitent en effet que cette source d’énergie puisse être reconnue à Copenhague comme une solution au changement climatique. Si le prochain accord climatique accorde une place au nucléaire, certains Etats pourraient « s’acquitter » de leurs objectifs de réduction d’émission en vendant des réacteurs aux pays en développement ; ils éviteraient ainsi la remise en question de leurs modes de production et de consommation, pourtant à l’origine du problème climatique. Par ailleurs, si le nucléaire devenait éligible aux financements par ce biais, l’industrie nucléaire trouverait ainsi une source majeure de subventions publiques.

L’action de ce matin, quelques jours après le déploiement d’une grande banderole à 100 m du lieu du Sommet sur le climat, s’inscrit dans le cadre de la campagne citoyenne internationale « Don’t Nuke the Climate ! » coordonnée par le Réseau « Sortir du nucléaire ». Cette campagne rassemble aujourd’hui plus de 350 organisations dans 45 pays, qui refusent le nucléaire comme « solution » au changement climatique.

Le nucléaire est trop dangereux (déchets, accidents, prolifération…), trop lent face à l’urgence climatique (10 ans pour construire un réacteur), trop coûteux et inapproprié pour le développement du Sud. Si cette technologie était incluse dans le nouvel accord climatique, elle priverait de financement les vraies solutions que sont notamment l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Recourir au nucléaire, c’est donc condamner à l’échec la lutte contre le changement climatique.

Les citoyens de tous les pays sont appelés à signer la pétition « Don’t Nuke the Climate ! », traduite en dix langues. Déjà 50 000 personnes ont signé l’appel.

———————————————-

Pour plus d’information : www.dont-nuke-the-climate.org

(…)

[1] Wise (Pays-Bas/International), Women in Europe for a Common Future (Europe), Umweltinstitut München (Allemagne), Ecodefense (Russie), NOAH (Les Amis de la Terre Danemark), Legambiente (Italie), Inforse (Europe), International Forum on Globalization (Etats-Unis/International), NOAH (Friends of the Earth Danemark), EcoForum (Kazakhstan), The Planet of Hopes (Russie), Open Asia (Tajikistan) et WILPF (Women’s International League for Peace and Freedom).






Pierre Desproges – les Piles

8 11 2009

comme quoi, il n’y a vraiment des choses passionnantes qui se passaient dans les années 80!!!

« le nucléaire, ça n’a pas que des désavantages, c’est une énergie. l’énergie on en a besoin’ sans énergie on ne pourrait pas.. s’éclater! » intéressant… (et pas de rire(s) dans le public!)

bien @ vous,

nicogé





Aréva ou pas: non à l’EPR chinois!!!

27 10 2009
nucléaire non merci!

nucléaire non merci!

Chine : Areva va enfin débuter la construction de son EPR

Par Harold Thibault | Aujourd’hui la Chine | 27/10/2009 | 19H20
(De Pékin) Plusieurs fois reporté, le début des travaux du nucléaire de troisième génération en Chine est finalement imminent. Ce « contrat du siècle » signé lors de la visite de Sarkozy à Pékin il y a deux ans a été chèrement renégocié par les autorités chinoises. Areva fera-t-il une bonne affaire ? La suite
cet article est proprement scandaleux.

non mais c’est une blague? « ENFIN »???

et pas un mot sur les catastrophes nucléaires de par le monde (dans l’État de Washington, USA par exemple)?

il aurait mieux valut que cet EPR ne soit jamais commencé, et que cet article qui ressemble à un sketch de Coluche sur la technocratie ne soit jamais publié.

qu’est-ce qu’on s’en f… de qui a décroché ce contrat qui grève l’avenir du monde???

car il ne s’agit pas seulement d’un problème de stockage pour plus tard, mais bien des dégâts que font ses déchets et tout le reste MAINTENANT!

je ne me réjouis pas plus quand une entreprise français « rafle » un gros marché d’armes, je préfèrerai que « mon » pays refuse de participer à ça, et l’argument « si ce n’est pas nous, d’autres le feraient », est simpliste et révoltant.

non au dangereux EPR et à ses déchets catastrophiques, d’Aréva ou pas, en Chine ou ailleurs, et non au nucléaire.

bien à vous,

nicogé, militant anti-nucléaire





le pacte contre Hulot, la décroissance et Stéphane Guillon.

8 10 2009
Nicolas Hulot

Nicolas Hulot

au lieu de vous débilisez à allez voir son film, allez plutôt faire un tour sur le site du pacte contre Hulot.

vous y trouverez une sympathique BD.

Nicolas Bertrand: le film!

Nicolas Bertrand: le film!

et puis ça, par exemple.

Dassault

Serge Dassault à la rescousse de Nicolas Hulot!

Le journal de Serge Dassault vole au secours de Nicolas Hulot contre La Décroissance.

Quelques voix isolées s’élèvent face au matraquage médiatique de Nicolas Hulot et ses multinationales sponsors, s’en est déjà trop pour le Figaro de Serge Dassault. Dans son édition du 7 octobre, une salariée de l’avionneur s’en prend courageusement au mensuel La Décroissance initiateur du Pacte contre Hulot (non cité) pour défendre l’animateur de TF1 (ici).
Passons les propos nauséabonds : « pour les tenants français du courant de la décroissance, Nicolas Hulot est d’ailleurs l’ennemi à abattre » : parole d’expert de la part d’un quotidien dirigé par un marchand d’armes. L’animateur de TF1 n’est pas notre ennemi mais notre adversaire ; nous ne désespérons pas de le convaincre de renoncer à ses impasses. Il est de toutes façons aujourd’hui engagé dans des contradictions insurmontables. Pas seulement avec ses multinationales sponsors : Nicolas Hulot invoque la réduction des inégalités et loue dans le même temps l’action de Nicolas Sarkozy, l’auteur du bouclier fiscal.
Nicolas Hulot ne serait pas un naïf mais un « faux naïf » (sic). « Il [Nicolas Hulot] est pour le nucléaire par lucidité » (re-sic) rien à voir, bien sûr, avec son sponsoring par EDF. L’animateur de TF1 est « pour le dialogue avec les grandes entreprises plutôt que pour le “grand soir” ». C’est bien connu : c’est le capitalisme ou le goulag. Ses méchants critiques sont des « “purs” qui refusent de se salir les mains » (mais qui se présentent aux élections, eux, et sans le soutien des multinationales). Le reste est à l’avenant c’est-à-dire pétri d’idées « saines » et d’une totale confusion. Suivant la petite musique contemporaine qui fait des ravages, on amalgame compromis et compromissions, on rejette les démocrates dans l’extrémisme.
Rappelons simplement que les objecteurs de croissance tentent de faire exister une condition élémentaire de la crédibilité des contrepouvoirs. Elle est exprimée par une association qui a pourtant bien mis de l’eau dans son vin : « Greenpeace France est financée à 100 % par ses donateurs privés. Nous refusons les subventions d’État et les contributions d’entreprises, ce qui nous permet de garder une totale liberté de parole et d’action en tout lieu et en toute circonstance. »
La rédactrice de l’article est Natacha Polony, ex Marianne. On l’a connue meilleure, y compris dans les colonnes de La Décroissance (n° 28, 9-2005). Mais il faut bien vivre.

et aussi ça, via France Inter et Dailymotion évidemment.

merveilleux, Stéphane Guillon!

ne croyons pas tout ce qu’on nous dit.

bien @ vous,

nicogé le colporteur





fermons la centrale nucléaire de Fessenheim et sortons du nucléaire! (3)

5 10 2009

colombe "sortir du nucléaire"

colombe "sortir du nucléaire"

trouvée ici.

la manif’ donc,.

plein de monde, de zéro à 99 ans, plein de bonne volonté et soucieux de l’avenir, parlant du réchauffement climatique, de l’état de la gauche et, de « CO2 mon amour » de la dernière émission d’Albert Jacquard, de leurs années à l’école d’inf’ de Mulhouse, de rencontre à l’IUFM de Colmar et de réunions des Verts à Lure.

notre arrivée se passa en musique.

heureusement, nous ne craignions rien, car on veillait sur nous.

il valait mieux, ça a faillit être tiède/moyen froid.

alors, on a sonné l’alerte.

et puis on s’est relevé: ouf, c’était pour de faux!!!

parce que, bien sûr, en vrai, on ne risque rien: le nucléaire c’est sans danger et les pouvoirs publics ne laisseraient jamais un accident arriver, et de ce fait mettent tous les MOYENS pour la sécurité des centrales et de la population.

et puis « on ne va quand même pas s’éclairer à la bougie »!!! (spéciale dédicace à Éric le magnifique).

à part ça, il y avait beaucoup de drapeaux: les Verts, le NPA, mais aussi die Linke et les jeunes du SPD (les seuls drapeaux avec une rose au poing…), deux ou trois d’Atac et bien sûr Greenpeace.

à noter la présence d’Élodie Vaxelaire du PG, et il y avait des manifestantes et manifestants socialistes.

on attend avec impatience que le PCF et LO  abandonnent leurs vielles lunes: le nucléaire n’a RIEN de bon pour le peuple!

bien @ vous,

nicogé le colporteur