grenelle de l’environ: tout est dans le nom.

6 04 2010

il y avait ça: le grenelle de l’environ, ou de l’à peu près, c’est comme on veut.

logo grenelle de l'environnement

logo grenelle de l'environnement

ceux qui me suivent depuis longtemps se rappelle peut-être que je disais attention, avec un nom pareil, c’est déjà signe qu’on va se faire avoir comme le grenelle d’avant.

et depuis il y a eu ça.

logo contre-grenelle de l'environnement

logo contre-grenelle de l'environnement

et bien d’autre chose.

et on  s’inquiétait avec raison puisque:

Planete89

Les impostures du Grenelle de l’environnement

Par Collectif environnement | Spécialistes du droit | 06/04/2010 | 12H20
Un collectif de spécialistes du droit de l’environnement s’est penché sur les avancées législatives depuis le lancement du Grenelle. Le constat est sans pitié : presque aucune des promesses de campagne du candidat Sarkozy n’a été tenue. Inventaire. La suite

la rue89 se radicaliserait-elle?

on l’espère.

et contrairement à se qu’affirme  Nicolas Hulot donc: AUCUNE promesse n’a été tenue!

enfin, petit rappel sur le thème du « grenelle », une chanson écrite pourtant bien avant l’avènement de sarko premier.

évidemment, ce n’est rien qu’une chanson.

sauf que là, c’est de nos vies et de celles de nos enfants qu’on parle.

bien @ vous,

nicogé

Publicités




Pacte contre Hulot: signez la pétition!!!

27 02 2010
Saint Nicolas Bertrand: à découvrir dans "la Décroissance"!

Saint Nicolas Bertrand: à découvrir dans "la Décroissance"!

trouvé ici.

Pacte contre Hulot
http://www.pacte-contre-hulot.org

Vous recevez cette lettre car vous avez signé le Pacte contre Hulot le 26/08/2007.

Le 1er juillet 2010, le journal La Décroissance organise une grande manifestation à bicyclette pour aller remettre 10000 signatures du « Pacte contre Hulot » à la Fondation Nicolas Hulot. Le trajet se déroulera de la Fondation Nicolas Bertrand, 52 rue Crillon, Lyon 6e, jusqu’à Paris. Le voyage durera une semaine, l’occasion de recueillir les ultimes signatures. La manifestation se conclura à Boulogne-Billancourt où siège l’hélicologiste. Nous avons déjà réuni près de 9000 signatures dans un silence médiatique quasiment complet. Aidez-nous à récolter les 1000 dernières signatures pour déclencher le départ de cette épopée contre le développement durable, la croissance verte et pour la décroissance et l’antiproductivisme. Tous les renseignements, les étapes, les conférences, bientôt sur ce site :
http://www.pacte-contre-hulot.org
Que mille signatures fleurissent pour sauver la planète des écotartufes !

voilà, signez!

pour une autre société.

je ne sais pas si je partage « toutes » les idées de la décroissance.

je tends vers quelque chose qui y ressemble, mais je suis loin du compte.

qui plus est, certaine chose m’échappe, comme la croisade du journal contre les  animaux domestiques: si l’industrie des aliments pour animaux est pourrie et néfaste, il n’y a pas de quoi jeté le chaton avec l’eau du bain… ceci dit, il y a une magnifique jeune femme avec un chiot en couverture du dernier numéro du magazine, comme quoi, même chez eux, il y a débat. sur ce point, bref, c’est un exemple.

par contre, ce que j’aime chez eux, entre autre aussi, c’est leur pacifisme.

pas de violence, pas de vol, pas de destruction… ceux qui prône le changement de notre société violente par la violence sont au mieux des ringards: on a déjà essayé le sang, tentons la paix.

bien @ vous,

nicogé, apprenti décroissant (ou pas)





le pacte contre Hulot, la décroissance et Stéphane Guillon.

8 10 2009
Nicolas Hulot

Nicolas Hulot

au lieu de vous débilisez à allez voir son film, allez plutôt faire un tour sur le site du pacte contre Hulot.

vous y trouverez une sympathique BD.

Nicolas Bertrand: le film!

Nicolas Bertrand: le film!

et puis ça, par exemple.

Dassault

Serge Dassault à la rescousse de Nicolas Hulot!

Le journal de Serge Dassault vole au secours de Nicolas Hulot contre La Décroissance.

Quelques voix isolées s’élèvent face au matraquage médiatique de Nicolas Hulot et ses multinationales sponsors, s’en est déjà trop pour le Figaro de Serge Dassault. Dans son édition du 7 octobre, une salariée de l’avionneur s’en prend courageusement au mensuel La Décroissance initiateur du Pacte contre Hulot (non cité) pour défendre l’animateur de TF1 (ici).
Passons les propos nauséabonds : « pour les tenants français du courant de la décroissance, Nicolas Hulot est d’ailleurs l’ennemi à abattre » : parole d’expert de la part d’un quotidien dirigé par un marchand d’armes. L’animateur de TF1 n’est pas notre ennemi mais notre adversaire ; nous ne désespérons pas de le convaincre de renoncer à ses impasses. Il est de toutes façons aujourd’hui engagé dans des contradictions insurmontables. Pas seulement avec ses multinationales sponsors : Nicolas Hulot invoque la réduction des inégalités et loue dans le même temps l’action de Nicolas Sarkozy, l’auteur du bouclier fiscal.
Nicolas Hulot ne serait pas un naïf mais un « faux naïf » (sic). « Il [Nicolas Hulot] est pour le nucléaire par lucidité » (re-sic) rien à voir, bien sûr, avec son sponsoring par EDF. L’animateur de TF1 est « pour le dialogue avec les grandes entreprises plutôt que pour le “grand soir” ». C’est bien connu : c’est le capitalisme ou le goulag. Ses méchants critiques sont des « “purs” qui refusent de se salir les mains » (mais qui se présentent aux élections, eux, et sans le soutien des multinationales). Le reste est à l’avenant c’est-à-dire pétri d’idées « saines » et d’une totale confusion. Suivant la petite musique contemporaine qui fait des ravages, on amalgame compromis et compromissions, on rejette les démocrates dans l’extrémisme.
Rappelons simplement que les objecteurs de croissance tentent de faire exister une condition élémentaire de la crédibilité des contrepouvoirs. Elle est exprimée par une association qui a pourtant bien mis de l’eau dans son vin : « Greenpeace France est financée à 100 % par ses donateurs privés. Nous refusons les subventions d’État et les contributions d’entreprises, ce qui nous permet de garder une totale liberté de parole et d’action en tout lieu et en toute circonstance. »
La rédactrice de l’article est Natacha Polony, ex Marianne. On l’a connue meilleure, y compris dans les colonnes de La Décroissance (n° 28, 9-2005). Mais il faut bien vivre.

et aussi ça, via France Inter et Dailymotion évidemment.

merveilleux, Stéphane Guillon!

ne croyons pas tout ce qu’on nous dit.

bien @ vous,

nicogé le colporteur





voter contre la privatisation de la Poste!!!

2 10 2009
vote contre la privatisation de la poste

vote contre la privatisation de la poste

puisqu’on ne nous demande jamais notre avis, donnons-le!

allons voter contre la privatisation d’un s ervice public de proximité si important!!!

plus d’info .

bien @ vous,

nicogé