grenelle de l’environ: tout est dans le nom.

6 04 2010

il y avait ça: le grenelle de l’environ, ou de l’à peu près, c’est comme on veut.

logo grenelle de l'environnement

logo grenelle de l'environnement

ceux qui me suivent depuis longtemps se rappelle peut-être que je disais attention, avec un nom pareil, c’est déjà signe qu’on va se faire avoir comme le grenelle d’avant.

et depuis il y a eu ça.

logo contre-grenelle de l'environnement

logo contre-grenelle de l'environnement

et bien d’autre chose.

et on  s’inquiétait avec raison puisque:

Planete89

Les impostures du Grenelle de l’environnement

Par Collectif environnement | Spécialistes du droit | 06/04/2010 | 12H20
Un collectif de spécialistes du droit de l’environnement s’est penché sur les avancées législatives depuis le lancement du Grenelle. Le constat est sans pitié : presque aucune des promesses de campagne du candidat Sarkozy n’a été tenue. Inventaire. La suite

la rue89 se radicaliserait-elle?

on l’espère.

et contrairement à se qu’affirme  Nicolas Hulot donc: AUCUNE promesse n’a été tenue!

enfin, petit rappel sur le thème du « grenelle », une chanson écrite pourtant bien avant l’avènement de sarko premier.

évidemment, ce n’est rien qu’une chanson.

sauf que là, c’est de nos vies et de celles de nos enfants qu’on parle.

bien @ vous,

nicogé





Nicolas et Nicolas

2 04 2010

Nicolas hulot et Nicolas Sarkozy

Nicolas hulot et Nicolas Sarkozy

trouvée ici.

en direct le jeudi 8 avril à 9h30.

Grenelle : Nicolas Hulot sort par la porte et revient par la fenêtre

Lundi, sa fondation annonce son retrait des discussions après l’abandon de la taxe carbone. Vendredi, il réhabilite le gouvernement. La suite
Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 02/04/2010 | 18H08
à tous les gens qui me demandet si je ne me trompe pas de cible, voici un extrait de ces déclaration paru dans rue89:

« J’ai eu une longue et franche discussion hier [jeudi, ndlr] soir avec Jean-Louis Borloo, qui considère que nos inquiétudes ne sont pas fondées, et qui rappelle à juste titre qu’il ne faut surtout pas tomber dans le travers qui consiste à dire que le Grenelle n’a servi à rien. »

bon et bien j’y tombe pour lui: le « grenelle » n’a servi à rien!!!( et puis on ira à Neuilly voir si le maire…)

la prime à la casse, elle par contre, a relancé l’industrie automobile…

« Déjà en Europe, la France est devenue leader en matière de logement, de transport… Il y a une commission sur l’environnement à l’Assemblée, le Conseil économique et social est devenu environnemental. »

là, c’est du lourd: Moniseur Hulot nous clame son amour de la technocratie, qui a démontré son inénarrable efficacité tout au long de la cinquième République, c’est sur.

« Vous ne m’entendrez pas dire que le président de la République n’a rien fait. Il a été offensif à Copenhague. Et sur le Grenelle, il a tenu la plupart des engagements qu’il a pris. »

comment il a été trop offensif sur Copenhague!!! il a notamment insisté pour qu’on… considère le nucléaire comme une énergie écolo. du lourd on vous dit!!!
Yannick Jadot résume bien ma pensée:

« Hulot avait été le seul à soutenir la taxe carbone à la mode Sarkozy alors que les écolos la trouvaient inefficace sur le plan environnemental et injuste sur le plan social. »

voilà!

comme a son habitude, Hulot sert la soupe à la droite, joue le jeu des puissants contre la planète et le peuple.

mais quelle époque on vit?

bien @ vous,

nicogé

PS: reste une solution pour les asso écolo: fuir!!! comme Sortir du nucléaire par exemple, qui ne participe pas à cette mascarade.





à Copenhague, l’arnaque bas son plein.

14 12 2009

on est revenu longuement sur le sommet de l’OTAN à Strasbourg, surtout Tjark qui l’a vécu chez lui. (petit message perso: je pense à toi, mec.)

et voilà que ça recommence.

«Ça va se finir comme hier, ils vont arrêter tout le monde»

REPORTAGE

Dans la capitale danoise où se tient le sommet sur le Climat, les militants pacifistes s’insurgent contre les pratiques policières et les interpellations arbitraires. Nouvel exemple dimanche midi, lors d’une manifestation qui rassemblait 300 personnes tout au plus. 

Lors de la manifestation ce midi, dans les rues de Copenhague.

la suite sur libé.fr

alors oui, forcément, c’est vrai, d’importantes chose se jouent là-bas: on le voit avec ce fameux retour du nucléaire sur la table, pourtant exclu à Kyoto.

grâce à la compensation carbone (immonde) et au lobby du nucléaire (dangereux), les pays riches pourront continuer à polluer, en compensation des technologies nucléaires qu’ils auront « fourni » (sic) aux autres pays, si cette énergie est considéré comme bénéfique à la réduction des gaz à effet de serre!!! on croit rêver!!!

mais oui, c’est aussi une mascarade: faut-il donc s »inscrire dans la démarche, y prêter attention?

franchement, comment espérer quoi que ce soit de positif pour l’avenir du monde quand les choses se déroulent dans la violence et le déni de démocratie, la haine du peuple et la technocratie la plus arrogante?

on aura tout vu: la re-centralisation de la France, la Constitution européenne adopté contre l’avis des peuples, et les gouvernants qui tapent dasn le tas via la police pour notre bien.

on vit une bien triste époque.

mais grâce à nous, demain, tout ira mieux.

sortons du capitalisme, c’est « notre seule chance« !!! 😉

bien @ vous,

nicogé





« Don’t nuke the climate »: vite, sortons du nucléaire!!!

13 12 2009

alors qu’il faudrait TOUT faire pour sortir du nucléaire, la mascarade annoncée à Coppenhague va-t-elle faire rentrer le loup sans qu’il n’ait même jamais montré patte verte?

mobilisons-nous pour que cela n’arrive jamais!

après, on peut toujours s’interroger sur l’efficacité de ce type d’action, et sur le fait même d’aller à Copenhague ou pas, c’est sûr…

non au nucléaire!

non au nucléaire!

Action internationale sur la Petite Sirène de Copenhague contre l’inclusion du nucléaire dans le deal climatique

Communiqué de presse du Réseau « Sortir du nucléaire »

ACTION SYMBOLIQUE « DON’T NUKE THE CLIMATE »

A COPENHAGUE SUR LA PETITE SIRENE

Le nucléaire masque les vraies solutions à la crise climatique


Copenhague, le 10 décembre 2009 – Le Réseau « Sortir du nucléaire » et ses partenaires internationaux (italien, russe, américain, allemand, danois, hollandais…) [1] de la campagne « Don’t Nuke the Climate ! » ont mené une action symbolique ce midi pour dénoncer la tentative du nucléaire d’utiliser la crise climatique pour assurer sa survie. Les représentants des associations ont « masqué » la Petite Sirène, monument national danois, pour dénoncer le danger de cette industrie, mais aussi pour rappeler qu’en réalité le nucléaire entrave la lutte contre le changement climatique en masquant les vraies solutions. Recourir à l’atome dans cette lutte serait donc parfaitement contreproductif en plus d’être dangereux.

> Suite du communiqué de presse après la photo.

la Petite Sirène contre le nucléaire

la Petite Sirène contre le nucléaire

Lors du Sommet de Copenhague, les décideurs ont non seulement le devoir de parvenir à un accord ambitieux sur le climat, mais aussi de refuser les « fausses bonnes solutions ». Or, lors de la session de négociations à Bangkok au mois d’octobre 2009, le nucléaire, pourtant exclu à juste titre des mécanismes du Protocole de Kyoto, a refait surface.

De nombreux pays, dont la France, souhaitent en effet que cette source d’énergie puisse être reconnue à Copenhague comme une solution au changement climatique. Si le prochain accord climatique accorde une place au nucléaire, certains Etats pourraient « s’acquitter » de leurs objectifs de réduction d’émission en vendant des réacteurs aux pays en développement ; ils éviteraient ainsi la remise en question de leurs modes de production et de consommation, pourtant à l’origine du problème climatique. Par ailleurs, si le nucléaire devenait éligible aux financements par ce biais, l’industrie nucléaire trouverait ainsi une source majeure de subventions publiques.

L’action de ce matin, quelques jours après le déploiement d’une grande banderole à 100 m du lieu du Sommet sur le climat, s’inscrit dans le cadre de la campagne citoyenne internationale « Don’t Nuke the Climate ! » coordonnée par le Réseau « Sortir du nucléaire ». Cette campagne rassemble aujourd’hui plus de 350 organisations dans 45 pays, qui refusent le nucléaire comme « solution » au changement climatique.

Le nucléaire est trop dangereux (déchets, accidents, prolifération…), trop lent face à l’urgence climatique (10 ans pour construire un réacteur), trop coûteux et inapproprié pour le développement du Sud. Si cette technologie était incluse dans le nouvel accord climatique, elle priverait de financement les vraies solutions que sont notamment l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Recourir au nucléaire, c’est donc condamner à l’échec la lutte contre le changement climatique.

Les citoyens de tous les pays sont appelés à signer la pétition « Don’t Nuke the Climate ! », traduite en dix langues. Déjà 50 000 personnes ont signé l’appel.

———————————————-

Pour plus d’information : www.dont-nuke-the-climate.org

(…)

[1] Wise (Pays-Bas/International), Women in Europe for a Common Future (Europe), Umweltinstitut München (Allemagne), Ecodefense (Russie), NOAH (Les Amis de la Terre Danemark), Legambiente (Italie), Inforse (Europe), International Forum on Globalization (Etats-Unis/International), NOAH (Friends of the Earth Danemark), EcoForum (Kazakhstan), The Planet of Hopes (Russie), Open Asia (Tajikistan) et WILPF (Women’s International League for Peace and Freedom).






bois de chauffage: granules ou pas?

13 08 2009

granulés bois "pellets"

granulés bois "pellets"

trouvé ici (Ademe Franche-Comté)

Le granulé, espoir d’une filière bois auxperspectives sombres ?

(la suite sur lemonde.fr)

voilà toute la question.

quelles sont les conséquence réelles du chauffage au bois pour l’environnement, la planète, la santé? est-ce encore une entourloupe pour nous faire installer des filtre que personne ne sera recycler?

si on choisit le bois, faut-il se chauffer avec des bûches ou des pellets?

c’est sûr, c’est plus pratique les pellets, et c’est écologique quand il s’agit de reste de bois non traité dont on ne sait que faire.

mais quel est l’intérêt si ça devient une industrie qui produit les pellets en tant que tels?

je suis sceptique: encore une bonne idée que le capitalisme aura rendu néfaste?

pour les particules, je ne sais pas, mais dans mon cas, le bois vient en petit tracteur d’un village à côté, où les arbres dont il provient ont poussé… le coût carbone, si on admet qu’il en produit (en poussant) autant qu’il en consomme (en brûlant), me semble raisonnable. et pas de multinationale entre mon bois et moi!

enfin, sauf peut-être celles qui produisent les tronçonneuses, engins, pétrole etc… ça fait rêver. ah non en fait.

bien @ vous,

nicogé





le saviez-tu?

4 07 2009

Greenpeace sort
le charbon de l’ombre

Greenpeace a déversé 8 tonnes de charbon devant le ministère de l’environnement pour protester contre l’implantation d’un terminal de charbon à Cherbourg.

Lire la suite

Greenpeace sort
le charbon de l’ombre

Greenpeace a déversé 8 tonnes de charbon devant le ministère de l’environnement pour protester contre l’implantation d’un terminal de charbon à Cherbourg.

franchement, qui en a entendu parlé?

dingue.

bien @ vous,

nicogé





les indégivrables

4 07 2009

Les indégivrables

L’actualité vue de la banquise

Histoire de 4×4

Engagement écologique

Vive les pingouins !

Si vous êtes abonné à la newsletter du site Internet du quotidien Le Monde, vous connaissez déjà Les Indégivrables, la série humoristique dessinée par Xavier Gorce qui met en scène des pingouins (ou plutôt, des manchots) devisant sur leur banquise et aux comportements, hélas, très humains. Greenpeace a aujourd’hui le plaisir d’ouvrir son blog à ce chroniqueur, qui y déposera un dessin chaque semaine. Vous retrouverez également son regard impertinent dans chaque numéro du magazine de Greenpeace. Pour les fans, sachez que le troisième tome des aventures des Indégivrables vient de sortir aux éditions Inzemoon (10,50 €).

plus de dessin: ici: le blog de Greenpeace.