Nicolas et Nicolas

2 04 2010

Nicolas hulot et Nicolas Sarkozy

Nicolas hulot et Nicolas Sarkozy

trouvée ici.

en direct le jeudi 8 avril à 9h30.

Grenelle : Nicolas Hulot sort par la porte et revient par la fenêtre

Lundi, sa fondation annonce son retrait des discussions après l’abandon de la taxe carbone. Vendredi, il réhabilite le gouvernement. La suite
Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 02/04/2010 | 18H08
à tous les gens qui me demandet si je ne me trompe pas de cible, voici un extrait de ces déclaration paru dans rue89:

« J’ai eu une longue et franche discussion hier [jeudi, ndlr] soir avec Jean-Louis Borloo, qui considère que nos inquiétudes ne sont pas fondées, et qui rappelle à juste titre qu’il ne faut surtout pas tomber dans le travers qui consiste à dire que le Grenelle n’a servi à rien. »

bon et bien j’y tombe pour lui: le « grenelle » n’a servi à rien!!!( et puis on ira à Neuilly voir si le maire…)

la prime à la casse, elle par contre, a relancé l’industrie automobile…

« Déjà en Europe, la France est devenue leader en matière de logement, de transport… Il y a une commission sur l’environnement à l’Assemblée, le Conseil économique et social est devenu environnemental. »

là, c’est du lourd: Moniseur Hulot nous clame son amour de la technocratie, qui a démontré son inénarrable efficacité tout au long de la cinquième République, c’est sur.

« Vous ne m’entendrez pas dire que le président de la République n’a rien fait. Il a été offensif à Copenhague. Et sur le Grenelle, il a tenu la plupart des engagements qu’il a pris. »

comment il a été trop offensif sur Copenhague!!! il a notamment insisté pour qu’on… considère le nucléaire comme une énergie écolo. du lourd on vous dit!!!
Yannick Jadot résume bien ma pensée:

« Hulot avait été le seul à soutenir la taxe carbone à la mode Sarkozy alors que les écolos la trouvaient inefficace sur le plan environnemental et injuste sur le plan social. »

voilà!

comme a son habitude, Hulot sert la soupe à la droite, joue le jeu des puissants contre la planète et le peuple.

mais quelle époque on vit?

bien @ vous,

nicogé

PS: reste une solution pour les asso écolo: fuir!!! comme Sortir du nucléaire par exemple, qui ne participe pas à cette mascarade.





l’homme et la machine (ou « les couches lavables, et moi, et moi, et moi. »)

21 03 2010
les couches lavables, Kurt Cobain, et moi.

les couches lavables, Kurt Cobain, et moi.

voilà, c’est fait!

aussi incroyable que ça puisse paraître, moi, un homme, j’ai réussi à pendre la machine de couche lavable!!!

et ce n’est que justice, puisque c’est « l’homme » qui est chargé de sortir les poubelles (avec les couches, donc), dans les ménages « modernes » et dans la tête d’Élisabeth Badniter.

je dis, ça, mais dans la tête des riches bourgeois possédants, ce sont les larbins qui se tapent les tâches ménagères alors hein!!!

ne laissons pas la classe supérieur nous dictez notre vie:

oui au partage des tâches ménagères, du temps de travail, des richesses et de la protection de la nature!!!

la fin des grands patrons, de la guerre et de la république, le pouvoir au peuple et la paix, voilà les solutions.

alors vive le féminisme, et vive la prise de conscience écologique suivi d’actes.

500 m3 d’eau à l’heure dans la silicone-vallée de Grenoble, et moi je ferme le robinet quand je me rase!!!

penser global, agir local.

dire « les femmes » et pas la femme.

et comme le dit si bien Cécile Duflot dans le point.fr (oui, bon, ça va, hein,  j’ai trouvé le lien sur le site de libé!):

« Tout faux », rétorque Cécile Duflot, tête de liste Europe Ecologie en Ile-de-France. « Rendre l’écologie responsable des carences héritées du monde patriarcal européen est tout à la fois erroné et stérile ». Elisabeth Badinter « ne se pose pas les bonnes questions ».

rester éveillé, et debout.

demain, je crois, j’irai voter.

bien @ vous,

nicogé le colporteur féministe

PS: et surtout, les couches lavables c’est:

– mieux pour mon bébé et ma cadette

– mieux pour la planète

– le seau à couche, c’est bien moins pénible que les poubelles pleines, qui sentent fort e t qu’il faut changer et stocker tous les jours!!!

allez, j’éteins mon PC!!!

PPS (le 21-03-10): n’oublions pas qu’Élisabeth doit sa fortune à Publicis, et donc à la société de consommation.

trois slogans possibles:

– la femme est l’avenir de l’homme. (Jean Ferrat)

– la femme est l’avenir des cons, et l’homme n’est l’avenir de rien. (Renaud)

–  la société de consommation est l’avenir de la femme (Élisabeth Badinter)

on dit « les femmes« , bon sang…





Claude Allègre ne réchauffe pas l’atmosphère: lui, il plombe l’ambiance.

19 02 2010
Blog {Sciences²}

Claude Allègre: premier debuggage de «l’imposture»

Claude Allègre

Claude Allègre

Claude Allègre a publié un nouveau livre, intitulé «L’imposture climatique, ou la fausse écologie». (Plon, 293 p, 19,90 €). Sous réserve d’un inventaire plus complet, voici quelques debuggages rapides.

je n’aime déjà pas sa vision du monde et de la politique à la base.

il n’aime pas les gens, comme dirait l’autre, il a montré qu’il savait être suffisant et autoritaire.

il a grandement participé à la désaffection du parti socialiste de la part des gens de gauche qui sont toujours perdus, comme moi.

il est responsable d’avoir entamé le processus de destruction de l’école publique française avant privatisation au rabais option » quand on veut tuer son chien, etc. etc. ».

je ne suis absolument pas d’accord avec sa vision de l’écologie, le marché et toute ses bêtises de conte de fée libéral.

mais en plus, à lire cet article, on s’aperçoit que son cas est encore plus grave que ça…

on en parle aussi là.

Claude Allègre
Planete89

Le Claude Allègre nouveau au crible des écologistes

Par Nicolas Gauduin | Rue89 | 17/02/2010 | 11H42
Claude Allègre, le retour. L’ancien ministre socialiste remet une couche sur sa croisade anti-écolo avec un nouveau livre qui sort ce mercredi, « L’Imposture climatique » (Plon), précédé de sorties virulentes dans les médias. Rue89 a fait réagir des acteurs de la lutte contre le réchauffement climatique sur ses affirmations. La suite sur rue89.

un argument cependant me choque, mais c’est un détail: un de ses contradicteurs dit qu’il veut s’attirer des sympathies à gauche et à l’extrême-gauche quand il critique la compensation carbone.

or pour moi, tout écolo devrait forcément défendre des idées qui sont sympathique à la gauche, d’une part, et d’autre part, même si son discours me sidère par ailleurs, je trouve moi aussi que cette compensation est intolérable: elle favorise les riches (pays et particuliers) qui peuvent se payer le droit de polluer, et avec la conscience tranquille en plus!

bref, on aimerait bien l’entendre moins, ce monsieur, mais après tout, il a bien le droit de dire ce qu’il veut.

mais pour défendre quels intérêts?

un argument qui me semble plus intéressant existe pourtant: pendant qu’on parle réchauffement climatique, on ne parle pas de la pollution des eaux, de l’air et de la Terre par tous les produits chimiques, toxiques etc.

quid de nos rivières, de la terre qu’on cultive, du nucléaire qui pollue maintenant (déchets incontrôlable dans des caténaires qui fuient) et pour des générations?

et la liste est longue!

ce qui n’empêche pas de s’attaquer au problème du réchauffement climatique, évidemment.

dans les Inrocks de la semaine dernière, enfin, Eric Hazan (dans les Inrocks, ça change!) dit  u’il se méfie de l’écologie, que c’est le nouvel opium du peuple. et ne parlons pas du « développement durable », notion qui porte en elle tend de présupposés capitalistes…

le débat reste donc ouvert!

une seule chose est sure: nous devons prendre soin de notre planète dès maintenant, et malheureusement, les petites gens plein de bonne volonté ne pèsent pas lourd face à la pollution de l’industrie et de l’agriculture industrielle (quantité d’eau utilisée, produits chimiques, quantités…)

bien @ vous,

nicogé





The Age of Stupid

4 02 2010

Trouvé sur l’excellent blog de Célia Blauel, allez hop on visite ici !!

Le trailer du film « the age of stupid » sorti en 2009 (on peut pas toujours être précurseur!) que je vous encourage à regarder, vous allez voir c’est pas comme « home » et je trouve à titre personnel que le point de vue d’un homme vivant en 2055  sur ce que nous vivons en ce moment peut être intéressant,(casse gueule par moment mais intéressant…).

Jetez un coup d’oeil, moi en plus j’ai toujours aimé l’acteur principal, Pete Postlethwaite, si si, si je vous dit Maître Kobaiashi (dans Usual Suspect) ou David (dans Alien troisième du nom)…

Youri Papov





taxe carbone (suite)

5 01 2010
"nous tuons la terre"

"nous tuons la terre"

trouvé ici.

Planete89

Le gouvernement dessine (déjà) une nouvelle taxe carbone

Par Julien Martin | Rue89 | 04/01/2010 | 17H59
Aussitôt retoquée, aussitôt retravaillée. « Je ne suis pas un homme qui renonce à la première difficulté », a assuré Nicolas Sarkozy lors de ses vœux télévisés. Après le désastre de Copenhague, le chef de l’Etat ne peut pas échouer sur la taxe carbone. Alors il a prié le gouvernement de revoir sa copie. La suite
dormez tranquille brave gens:

« ils » trouveront bien un moyen de vous prendre encore un peu plus pendant qu’ils donnent aux riches!!!

Robin des Bois avait le tiercé gagnant: simplement, il l’avait dans le désordre!!!

car le réchauffement climatique c’est GRAAAAAAAAAAAAVVVVEEE!!!

pendant ce temps-là; les pollueurs polluent, nos rivières sont pleines de rejets d’usines (mais si « ils » leur disent d’arrêter, il sortiront la bonne vieille menace de la délocalisation, pourtant rendue possible grâce à nos gouvernements depuis 1958, disons!!!), les autoroutes pullulent, les services public sont massacrés puis bradés, le nombre de voitures augmentent (c’est pour la croissance, souvenez-vous: aide à l’industrie automobile!!!), l’air est de moins en moins respirable, les gâchis deviennent la norme (suremballage, pomme bio ou pas d’Afrique du Sud…)… et en plus le climat se réchauffe quand même!!!

ah, il faudra leur laisser ça: ils sont forts.

c’est le trio magique Hulot/Arthus-Bertro/Sarko*  qui va être content.

beurk.

bien @ vous,

nicogé

*(inclu: 0.1% Jouanno et 0.9% Borloo (inclu o% « à votre santé », et pourtant!))

PS: NON A LA TAXE CARBONE!!!





à Copenhague, l’arnaque bas son plein.

14 12 2009

on est revenu longuement sur le sommet de l’OTAN à Strasbourg, surtout Tjark qui l’a vécu chez lui. (petit message perso: je pense à toi, mec.)

et voilà que ça recommence.

«Ça va se finir comme hier, ils vont arrêter tout le monde»

REPORTAGE

Dans la capitale danoise où se tient le sommet sur le Climat, les militants pacifistes s’insurgent contre les pratiques policières et les interpellations arbitraires. Nouvel exemple dimanche midi, lors d’une manifestation qui rassemblait 300 personnes tout au plus. 

Lors de la manifestation ce midi, dans les rues de Copenhague.

la suite sur libé.fr

alors oui, forcément, c’est vrai, d’importantes chose se jouent là-bas: on le voit avec ce fameux retour du nucléaire sur la table, pourtant exclu à Kyoto.

grâce à la compensation carbone (immonde) et au lobby du nucléaire (dangereux), les pays riches pourront continuer à polluer, en compensation des technologies nucléaires qu’ils auront « fourni » (sic) aux autres pays, si cette énergie est considéré comme bénéfique à la réduction des gaz à effet de serre!!! on croit rêver!!!

mais oui, c’est aussi une mascarade: faut-il donc s »inscrire dans la démarche, y prêter attention?

franchement, comment espérer quoi que ce soit de positif pour l’avenir du monde quand les choses se déroulent dans la violence et le déni de démocratie, la haine du peuple et la technocratie la plus arrogante?

on aura tout vu: la re-centralisation de la France, la Constitution européenne adopté contre l’avis des peuples, et les gouvernants qui tapent dasn le tas via la police pour notre bien.

on vit une bien triste époque.

mais grâce à nous, demain, tout ira mieux.

sortons du capitalisme, c’est « notre seule chance« !!! 😉

bien @ vous,

nicogé





« Don’t nuke the climate »: vite, sortons du nucléaire!!!

13 12 2009

alors qu’il faudrait TOUT faire pour sortir du nucléaire, la mascarade annoncée à Coppenhague va-t-elle faire rentrer le loup sans qu’il n’ait même jamais montré patte verte?

mobilisons-nous pour que cela n’arrive jamais!

après, on peut toujours s’interroger sur l’efficacité de ce type d’action, et sur le fait même d’aller à Copenhague ou pas, c’est sûr…

non au nucléaire!

non au nucléaire!

Action internationale sur la Petite Sirène de Copenhague contre l’inclusion du nucléaire dans le deal climatique

Communiqué de presse du Réseau « Sortir du nucléaire »

ACTION SYMBOLIQUE « DON’T NUKE THE CLIMATE »

A COPENHAGUE SUR LA PETITE SIRENE

Le nucléaire masque les vraies solutions à la crise climatique


Copenhague, le 10 décembre 2009 – Le Réseau « Sortir du nucléaire » et ses partenaires internationaux (italien, russe, américain, allemand, danois, hollandais…) [1] de la campagne « Don’t Nuke the Climate ! » ont mené une action symbolique ce midi pour dénoncer la tentative du nucléaire d’utiliser la crise climatique pour assurer sa survie. Les représentants des associations ont « masqué » la Petite Sirène, monument national danois, pour dénoncer le danger de cette industrie, mais aussi pour rappeler qu’en réalité le nucléaire entrave la lutte contre le changement climatique en masquant les vraies solutions. Recourir à l’atome dans cette lutte serait donc parfaitement contreproductif en plus d’être dangereux.

> Suite du communiqué de presse après la photo.

la Petite Sirène contre le nucléaire

la Petite Sirène contre le nucléaire

Lors du Sommet de Copenhague, les décideurs ont non seulement le devoir de parvenir à un accord ambitieux sur le climat, mais aussi de refuser les « fausses bonnes solutions ». Or, lors de la session de négociations à Bangkok au mois d’octobre 2009, le nucléaire, pourtant exclu à juste titre des mécanismes du Protocole de Kyoto, a refait surface.

De nombreux pays, dont la France, souhaitent en effet que cette source d’énergie puisse être reconnue à Copenhague comme une solution au changement climatique. Si le prochain accord climatique accorde une place au nucléaire, certains Etats pourraient « s’acquitter » de leurs objectifs de réduction d’émission en vendant des réacteurs aux pays en développement ; ils éviteraient ainsi la remise en question de leurs modes de production et de consommation, pourtant à l’origine du problème climatique. Par ailleurs, si le nucléaire devenait éligible aux financements par ce biais, l’industrie nucléaire trouverait ainsi une source majeure de subventions publiques.

L’action de ce matin, quelques jours après le déploiement d’une grande banderole à 100 m du lieu du Sommet sur le climat, s’inscrit dans le cadre de la campagne citoyenne internationale « Don’t Nuke the Climate ! » coordonnée par le Réseau « Sortir du nucléaire ». Cette campagne rassemble aujourd’hui plus de 350 organisations dans 45 pays, qui refusent le nucléaire comme « solution » au changement climatique.

Le nucléaire est trop dangereux (déchets, accidents, prolifération…), trop lent face à l’urgence climatique (10 ans pour construire un réacteur), trop coûteux et inapproprié pour le développement du Sud. Si cette technologie était incluse dans le nouvel accord climatique, elle priverait de financement les vraies solutions que sont notamment l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Recourir au nucléaire, c’est donc condamner à l’échec la lutte contre le changement climatique.

Les citoyens de tous les pays sont appelés à signer la pétition « Don’t Nuke the Climate ! », traduite en dix langues. Déjà 50 000 personnes ont signé l’appel.

———————————————-

Pour plus d’information : www.dont-nuke-the-climate.org

(…)

[1] Wise (Pays-Bas/International), Women in Europe for a Common Future (Europe), Umweltinstitut München (Allemagne), Ecodefense (Russie), NOAH (Les Amis de la Terre Danemark), Legambiente (Italie), Inforse (Europe), International Forum on Globalization (Etats-Unis/International), NOAH (Friends of the Earth Danemark), EcoForum (Kazakhstan), The Planet of Hopes (Russie), Open Asia (Tajikistan) et WILPF (Women’s International League for Peace and Freedom).