UMP/MEDEF: un bon H1N1 vaut mieux que deux tu l’auras

2 08 2009

l'avis autorisé de Mme Bachelot

l'avis autorisé de Mme Bachelot

dessin trouvé ici.

la grippe.

attention, ça craint; vous risquez, et je ne plaisante pas, d’être… malade.

comme chaque hiver quoi.

mais la régression sociale n’attend pas.

un petit article d’Univers Nature est très rassurant:

français, tu votes à droite: tu AS la droite.

Alors que la Grèce va vacciner l’intégralité de sa population (1), en France il semble qu’une telle mesure ne soit plus d’actualité, avec la définition de priorités de vaccination (personnes souffrant de problèmes respiratoires, personnels médicaux, etc.). Par contre, l’impact économique fait visiblement peur à l’Etat.
Ainsi, outre un courrier de la médecine du travail listant les recommandations de base face au virus A/H1N1 (incitation à se faire vacciner, lavage régulier et soigneux des mains, port du masque correctement adapté, etc.), une circulaire du 3 juillet 2009, rendue publique cette semaine par le journal Libération, prévoit d’importantes modifications du Droit du travail. Valables durant les 2 à 4 mois que pourrait durer la pandémie, les principales mesures sont en train de parvenir aux entreprises par différents biais, et visent à réduire l’impact de l’absentéisme que devrait générer la pandémie.

Parmi les mesures adoptées, les plus ‘fortes’ concernent la durée maximale de travail de 10 heures/jour qui pourra être dépassée, tout comme le maximum hebdomadaire de 46 heures. A ce titre, si nécessaire, le ‘repos hebdomadaire’ pourra se voir suspendu. Face à ces possibilités données à l’employeur, le salarié ne peut s’opposer, sauf à risquer un licenciement. Néanmoins, la mise en œuvre de telles dérogations reste conditionnée à une autorisation administrative, sachant toutefois que l’administration du travail locale est appelée à ‘faire preuve de souplesse et de réactivité face aux demandes des entreprises’.

Cette circulaire, pour limiter l’impact économique du virus A/H1N1, entrera en vigueur dès le passage en phase 5B ou 6 de la pandémie, ce que la ministre de la santé, Roselyne Bachelot, considère comme très probable pour la rentrée de septembre.

Pascal Farcy

1- Le ministre de la santé grec, Dimitris Avramopoulos, a annoncé que le gouvernement avait ‘… décidé que l’intégralité de la population, tous les citoyens et les résidents sans exception, sera vaccinée contre la grippe’.

Cet article vous a plu, votez pour lui sur

Michel Rocard va-t-il nous trouver une » taxe-grippe » pour nous sauver?

si tu as la grippeH1N1, tu coûtes à la société: ça fera seulement 300€par ménage et par an (299 si tu dénonce un sans-papier; la France ne peut pas, souvien-toi de cette aprole de rocardienne, « accueillir toute la misère du monde ».  mais créer la misère en Afrique et aileurs, ça oui, elle peut).

et comment on la soigne la grippe?

comment ça « au lit aussi longtemps qu’il le faut »???

GAUCHISTES!

bien @ vous,

nicogé

Publicités




Deux morts et 6 blessés dans une usine pétrochimique de Total

19 07 2009

exemple d'une usine pétrochimique

exemple d'une usine pétrochimique

Située à l’Est de la France dans le département de la Moselle, l’usine Total de Carling – Saint-Avold vient d’être le siège d’une violente explosion. L’accident s’est produit à 15 h 15, au cours d’opérations de redémarrage du vapocraqueur numéro 2, un dispositif servant à produire de l’éthylène et du propylène, à la suite d’un arrêt lié aux récentes intempéries. Au cours de ces opérations, une unité de production de vapeur a explosé pour une raison qui demeure encore inconnue. Pour le moment, le décompte provisoire des victimes s’établit à deux morts et six blessés.

Si aucun départ de feu n’a été enregistré, plusieurs personnes seraient encore ensevelies sous les décombres d’après la préfecture de Moselle. Une vingtaine de véhicules des sapeurs-pompiers et une cinquantaine d’hommes seraient à ce titre sur place.
Selon le groupe Total qui exprime ‘à l’ensemble des victimes et à leurs proches son émotion et sa solidarité’, le site aurait été sécurisé et ‘aucun risque de pollution n’est à craindre’.

Avec une production s’étendant des produits pétrochimiques de base comme l’éthylène (250 000 tonnes/an), le propylène, le méthane et le styrène, aux plastiques de grande consommation tels que le polyéthylène (170 000 tonnes/an) et le polystyrène (180 000 tonnes/an), cette usine emploie près de 530 personnes. Située à proximité des frontières allemande, belge et luxembourgeoise, elle est reliée à nombre de raffineries Total via un important réseau de pipelines.

Une cellule d’information et de soutien aux familles des victimes ainsi qu’à leurs collègues de travail est en cours de mise en place.

Pascal Farcy

Cet article d’Univers Nature vous a plu, votez pour lui sur

que faudra-t-il qu’il arrive avant que « quelqu’un » fasse quelque chose?

quand est-ce que les politiques qui ne parle que d’écologie vont enfin passer aux actes? on ne peut pas soutenir en même temps et avec le sourire et la protection de l’environnement et les grands groupes pétroliers.

je pense à ça, mais c’est sûrement une mauvaise association d’idée, mais que se passer-t-il quan ce type « d’accident » se porduira dans une centrale nucléaire?

le colporteur « n’aime pas » ça. pas du tout.

bien @ vous,

nicogé, pour la décroissance verte