Le centre nucléaire de Cadarache a 50 ans…

17 10 2009

MEDIANE: pour sortir du nucléaire

MEDIANE: pour sortir du nucléaire

14 octobre 2009,
le centre nucléaire de Cadarache a 50 ans….

Un danger quotidien pour nos vies, un environnement contaminé et dégradé, une accumulation de déchets radioactifs, des millions d’euros de fonds publics dilapidés.

…. un terrible anniversaire !
Le centre nucléaire de Cadarache a vu le jour le 14 octobre 1959.
Il emploie environ 4500 personnes sur un site de 1600 hectares dans les Bouches-du-Rhône, sur la commune de Saint-Paul-Lez-Durance.

Cadarache compte 19 Installations Nucléaires de Base (INB)
dont 1 Installation Nucléaire de Base Secrète-Propulsion Nucléaire (INBS-PN).
Il comprend aussi 40 « Installations Classées  pour la Protection de l’Environnement »(ICPE) dont 30 ICPE à caractère nucléaire.

Le site de Cadarache est situé sur la faille d’Aix-en-Provence Durance, la plus active de France et à proximité d’une autre, celle de la Trévaresse qui a généré le plus grave séisme jamais enregistré en France il y a un siècle exactement ( 1909, intensité IX)

Il est totalement insensé d’avoir placé sur une zone sismique aussi active un si grand nombre d’installations nucléaires et bâtiments d’entreposage de déchets radioactifs.

En cas de séisme ou de grave accident, les retombées radioactives et la dissémination de plutonium et autres radionucléides dans l’atmosphère et les rivières, pourraient transformer pour des milliers d’années la Provence en zone interdite, vidée de ses habitants.

Cadarache, 50 ans après, c’est plus de 35000m3 de déchets radioactifs stockés, du vrac de « très faible activité » au sous-produits de plutonium de « haute activité à vie longue ».
Parmi ces déchets hautement radioactifs 2714 fûts de 100 litres renfermant 65kg de plutonium, 50 kg d’uranium naturel et 232 Kg d’uranium appauvri sont entreposés dans l’ancien réacteur nucléaire Pégase , en attendant la construction d’un centre de stockage en profondeur pour s’en débarrasser honteusement.

Cadarache, 50 ans après, ce sont des eaux souterraines contaminées par du tritium, du strontium, des émetteurs alpha, …

Cadarache, c’est depuis 50 ans,chaque jour, des rejets radioactifs dans la Durance et dans l’atmosphère. Le CEA nous parle de « faibles doses » et d’ « impact négligeable » sur l’homme et l’environnement. Mais 50 ans de « faibles doses » quotidiennes deviennent des doses préoccupantes.

Cadarache, c’est un flux de 1 043 véhicules  de transport de matières radioactives qui entrent et sortent du centre ( chiffres  2007) dont le transport des déchets ultimes issus des 140 kilos de plutonium militaire américain discrètement retraités depuis 2004.

Cadarache, c’est un terrain miné au cœur de la Provence

Et ne parlons pas d’ITER….un réacteur expérimental dangereux, ruineux, qui laissera plus de 33 000 tonnes de déchets radioactifs …. et ne fonctionnera probablement jamais ! La fusion nucléaire ne sera pas l’énergie de demain.

Il est urgent d’assainir et de dénucléariser le centre de Cadarache tout entier pour le transformer en centre de recherche sur les économies d’énergie et les énergies renouvelables qui sont les seules vraies solutions à la crise énergétique et climatique actuelle, et qui généreraient nettement plus d’emplois.

Il est urgent que soient mis en place des moyens de contrôle indépendants. Car comment savoir avec exactitude ce qui est rejeté par les installations nucléaires de Cadarache ?
Nous ne pouvons avoir confiance dans l’auto-surveillance et l’auto-contrôle des équipes du CEA Cadarache .

Le recours à l’énergie nucléaire est irresponsable et inacceptable : risques de catastrophe, production de déchets, rejets radioactifs dans l’environnement, prolifération à des fins militaires et condamnation des générations futures.
Le nucléaire est une énergie du passé.
Pour sauvegarder l’avenir des prochaines générations, il est grand temps d’en sortir !

Cadarache, 50 années de nucléaire, ça suffit !!

Tous les chiffres cités sont de source CEA

MEDIANE Association 1901 JO 12/12/98
Agrément Régional PACA N° 2004-113
Agréée Protection de l’Environnement

--
Jocelyn Peyret

Coordination nationale actions & groupes
Reseau Sortir du nucleaire
30 rue du Nord
68000 Colmar

Web : http://www.sortirdunucleaire.org

un message inquiétant mais nécessaire.

jusqu’ici tout va bien, mais l’important, ce n’est pas la chute, c’est atterrissage, comme on dit.

bien @ vous,

nicogé le colporteur

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :