the jungle is our house (ou la loi dans la jungle).

23 09 2009

Calais - the jungle is our house

Calais - the jungle is our house

trouvé ici.

Dans la jungle de Calais avec les migrants expulsés par la police

Par Activistes autonomes lillois | Militants des droits humains | 23/09/2009 | 10H47
Nous sommes un groupe de personnes investies auprès des migrants depuis plusieurs mois et engagées dans le réseau No Border. Si nous sommes allés mardi 22 au matin soutenir les migrants de la jungle au moment de leur expulsion par la police, c’est avant tout parce que nous avions parmi eux de véritables amis. La suite
extrait:

C’est l’Europe qui les insulte

Les policiers arrachaient les migrants au groupe, trainant certains d’entre eux sur le sol, qui nous regardaient implorant et apeurés. Ces regards étaient insoutenables pour nous qui auparavant y avions vu l’espoir, lorsque ces mêmes garçons nous racontaient leurs rêves et ambitions pour l’avenir. Dans cette rafle, les migrants ont été considérés et traités comme du gibier, déshumanisés et humiliés pour longtemps. Eux aussi ne risquent pas d’oublier ce qu’on leur a infligé ce matin. C’est l’Europe qui les a insultés dans leur dignité.

Tandis que la population du quartier se réjouit du « succès » de l’opération, nous déplorons que migrants et militants aient été l’objet d’un spectacle organisé pour les médias et l’opinion, dans le but de mettre en scène une mascarade politique visant à faire croire à une résolution du problème, alors qu’il ne s’agit que d’une triste opération de communication du gouvernement et de l’Union européenne.

Les journalistes ont été expulsés avec la même violence et une caméra a été détruite lorsque les policiers ont commencé à perdre patience face à l’opposition soutenue des migrants et militants. Les migrants essayaient eux aussi de résister, mais étaient davantage la cible des policiers lorsqu’ils tentaient de maintenir les lignes avec nous.

Nous posons la question : qu’est-ce que les autorités ont à craindre de la présence des journalistes ? Pourquoi les ont-ils éloignés ? Nous soupçonnons l’Etat de chercher à cacher au public sa façon d’agir et ses méthodes pour « résoudre » la question des migrants.

Nous tenons à dire que nous n’oublierons pas certaines images de violences et de détresse, qui renforcent notre détermination et notre mépris pour ce système qui génère chaque jour plus d’injustice. Ce que nous ressentons désormais, c’est l’étendue de notre impuissance et un dégoût prononcé pour les politiques actuelles.

Il est plus que temps de poser autrement la question des frontières, afin que chacun comprenne que la fermeture n’est ni une solution, ni un moyen démocratique de résoudre la catastrophe économique que nous vivons tous à cause du capitalisme. La crise n’est pas le fait des étrangers, légaux ou non, elle est partie intégrante d’un système qui se sert du chômage et des licenciements comme d’une variable d’ajustement pour une machine bancale.

notre République est honteuse: elle a de grands principes, et jettent des gens « innocents » (sic) et des enfants dans des situations dramatiques et non respectueuses des droits des êtres humains. (tout comme elle le fait avec des gens condamnés dans ses prisons, tiens, comme quoi, « peut-être » qu’il faudrait réfléchir à la question…).
et elle va ainsi imposé la « loi dans la jungle »… sic…
oh belle étrangère, ils te préfèrent passagère…
un nom sur ta misère et aux pays des frontières,
je sais bien, que je n’est rien,
d’un clandestin…
il est de plus en plus souhaitable de n’être ni pauvre ni « étranger » dans ce pays.
« y’a pas d’pays pour les vaux rien, les poètes et balladins, y’a pas d’pays, si tu le veux, prends le mien… »
les Têtes Raides (feat Noir Désir)
cette chanson n’a pas été écrite hier: mais la situation, loin de s’améliorer, empire.
bien @ vous,
nicogé le colporteur
Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :