statut d’enseignant-chercheur : validé!

23 04 2009
bonne question!

bonne question!

non à la casse de suniversités!

non à la casse de suniversités!

après des semaines de luttes, et sans changement réel, voici l’ultime provocation du gouvernement: le statut tant contesté d’enseignant chercheur est validé.

je ne bouderais pas mon plaisir et ma satisfaction devant la mobilisation des enseignants du troisième dégré.

cependant, il est intéressant de savoir que nombres d’associations et syndicats d’étudiants notamment les avait alerter du danger des contre-réformes dans l’Education en général, LMD, « autonomie (tu parles, dépendance à l’égard du Capital et vive l’Amérique) etc, depuis des années, au moins depuis Allègre.

la réaction n’a pourtant eu lieu que concernant leur statut à eux.

la sur-évaluation sur des critères flous des élèves et étudiants, voire le principe de l’évaluation des professeurs des autres degrés ne les jamais choqué!

mais peu importe aujourd’hui: la contestation porte sur l’ensemble du système éducatif, statut des enseignant-chercheurs, IUFM etc: réjouissons-nous!

pour moi, ça va (et encore, on ne sait jamais de quoi demain sera fait), mais je pense à nos enfants, à mes enfants.

ce n’est pas une provocation de plus qui va arrêter leur mouvement je pense.

avec tout mon soutien, donc,

nicogé

PS: j’ajoute ceci: c’est sur riposte laïque.com.

attention, l’article ici est intéressant, mais l’idéologie du site paraît floue…  il paraît notamment que le site défendait Israël lors des bombardements de Gaza… le colporteur est laïc, mais en aucun cas « anti » religion quelconque, chrétienne, juive, musulmane ou autre. nous sommes pour la paix, la liberté et le respect: « PAIX ET UNITÉ »!

REPUBLIQUE LAÏQUE ET SOCIALE

Université : rapport Attali, loi Pécresse ou les mêmes décisions libérales de l’Europe

mercredi 1er octobre 2008, par Pierre Cassen

Dans ses « 300 décisions pour changer la France » (en fait 318), le rapport Attali consacre la « Décision fondamentale n° 2 » à l’Université : « Constituer dix grands pôles d’enseignement supérieur et de recherche autour de dix campus, réels et virtuels, fixant les conditions d’excellence de l’ensemble du système de formation supérieure et de recherche » En somme rien de nouveau dans les choix politiques des élites européennes dirigeantes pro-capitalisme mondial et anti-Service National Public d’Education. C’est le plan européen et les mêmes expressions qui sont resservis, question d’enfoncer médiatiquement le clou dans les têtes des Français demeurés attachés à l’accès démocratique à l’Enseignement supérieur. C’est toujours la même obsession des dix Harvard pour la France, de dix « pôles d’excellence » pouvant être financés jusqu’à 80% par des capitaux privés. C’est la réintroduction du choix politique de l’hyper-sélectivité sociale à l’Université visant à produire des élites européennes pour la compétition capitaliste mondiale, donc pour les besoins des actionnaires des entreprises transnationales. Pour y parvenir, les instances européennes cherchent à mobiliser les moyens publics et privés pour quelques « pôles d’excellence » européens très sélectifs. Ces « pôles » seraient des entreprises mixtes : capitaux privés et publics. Ils pourraient être aussi des entreprises religieuses : cf. le discours du président Sarkozy à Saint Jean de Latran plaidant pour la reconnaissance des diplômes des Universités catholiques en France (cf. P. Baracca, « Université : fin des diplômes nationaux d’Etat et du Service public laïque », Riposte Laïque n°22, 8 janvier 2008) Michel Rocard a participé à la conception de ce programme qui a débouché, le 28 avril 2004, sur la Conférence de Liège où le Commissaire européen pour la recherche et le développement, le socialiste belge Philippe Busquin, présenta « The Europe of knowledge 2020 : A vision for university based research and innovation » ( « Universités et société de la connaissance : quelles perspectives après Liège ? »), qui précisait les orientations de ce programme (cf. P. Baracca, « Plan européen : des Universités pour le peuple et des Harvard pour une élite mondialiste, Riposte Laïque n°15, 24 novembre 2007). Chacun a compris le sort réservé aux 75 autres universités françaises, ravalées au rang de Supérieur Inférieur. C’est la logique qui a été mise en route par la loi Pécresse du gouvernement Sarkozy sur l’autonomie des Universités, votée sans discussion profonde pendant l’été 2007, qui a généré les mouvements étudiants de l’automne 2007 et qui suscite toujours aujourd’hui réunions et luttes chez les enseignants et chercheurs des Universités autour des syndicats, de « Sauver la recherche », de « Sauver l’Université », mais aussi chez les étudiants autour des collectifs de la Coordination étudiante, l’UNEF s’étant ralliée au plan européen. On constate que cette logique européenne s’inscrit dans les choix libéraux de l’AGCS réclamant la privatisation des Services publics qu’impulse l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) dirigée par le socialiste français Pascal Lamy. Elle conforte les choix du Fonds Monétaire International (FMI) que dirige le socialiste DSK. Voilà matière à réflexion pour l’électorat des gauches, notamment du parti socialiste et de ses diverses composantes, pour les prochaines élections en France.

Pierre Baracca

je répète pour ceux qui lisent en diagonale:

On constate que cette logique européenne s’inscrit dans les choix libéraux de l’AGCS réclamant la privatisation des Services publics qu’impulse l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) dirigée par le socialiste français Pascal Lamy. Elle conforte les choix du Fonds Monétaire International (FMI) que dirige le socialiste DSK. Voilà matière à réflexion pour l’électorat des gauches, notamment du parti socialiste et de ses diverses composantes, pour les prochaines élections en France.

en vous remerciant.


Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :